Livraison Gratuite & Express Pour Europe, UK, Canada

LES 4 GESTES ECO RESPONSABLES DANS SA SALLE DE BAIN

« Consommer moins, consommer mieux »

On entend cela de plus en plus souvent.

C’est une conception attirante et nous aimerions tous y parvenir. Mais pour beaucoup elle s’avère complexe à mettre en œuvre au quotidien : par quoi, et surtout, par où commencer ?

Doit-on jeter tous nos produits et recommencer de zéro ? Faut-il suivre une formation spéciale pour devenir un(e) expert(e) en écoresponsabilité ?

Ou bien s’agit-il tout simplement de choisir de consommer différemment et d’essayer de faire de son mieux, au quotidien, pour aligner ses valeurs avec ses nouveaux modes de consommation ?

Puisqu’il faut bien commencer par quelque chose, aujourd’hui, c’est décidé, nous allons débuter notre nouvelle vie d’éco-consommateur en repensant nos modes de consommation dans une partie de notre chez nous : la salle de bain !

Lieu hautement stratégique puisque regroupant de nombreux produits cosmétiques et produits de beauté, réputés très polluants de par leurs (nombreux) composés chimiques, la salle de bain est, de fait, la pièce idéale pour entamer notre « transition écologique ».

Faire sa cosmétique soi-même, quelques bonnes pratiques

Avant de vous lancer, sachez que même si les produits que vous vous apprêtez à préparer sont 100% naturels, il n’en demeure pas moins que votre maison est non-stérile et qu’il est donc primordial de respecter un certain nombre de règles d’hygiène et de sécurité afin de ne pas risquer la contamination bactérienne :

  • Désinfectez bien tous vos ustensiles (passage à l’alcool à 90° et stérilisation à chaud ou à froid), ainsi que votre plan de travail,
  • Portez systématiquement gants et masques lors de toutes manipulations,
  • Apportez un soin tout particulier à la conservation de vos préparations cosmétiques.

Ces dernières ne contenant aucun conservateur chimique il vous faudra donc ajouter quelques gouttes de conservateur naturel à vos produits lors de leur fabrication, tel que l’huile de germe de blé, qui est un conservateur particulièrement efficace.

Conservez vos préparations faites maison au frais, à l’abri de l’air, de la lumière et de la chaleur en tenant compte des durées de conservation spécifiques de chacun des produits ainsi préparés, qui peuvent aller de 7 à 10 jours pour une lotion tonique jusqu’à 3 à 6 mois pour un baume à lèvres.

Si vous souhaitez utiliser des huiles essentielles, il vous faudra préalablement faire des tests directement sur votre peau afin de parer à d’éventuelles allergiques. Pour cela, une petite goutte dans le pli du coude et une attente de 24H vous permettra de confirmer qu’il n’y a pas de risque d’allergie.

Une fois toutes ces bonnes pratiques mises en œuvre, vous pourrez alors vous amuser à créer vos propres lotions, gommages, crèmes, baumes à lèvres, masques visage ou cheveux ou bien encore vos propres dentifrices à base de charbon purifiant par exemple.

Halte aux emballages inutiles !

Si fabriquer sa propre cosmétique nous vous tente pas, vous pouvez néanmoins ;contribuer à la réduction des déchets ménagers en choisissant des produits avec le moins d’emballage possible.

Dans votre nouvelle panoplie du parfait éco-consommateur, il y a un principe très simple, mais pourtant ô combien important, qu’il faut toujours garder en tête : la plupart des produits commercialisés sont sur-emballés pour des questions de facilité de conditionnement ou de transport, voire pour des raisons purement marketing (avoir un emballage plus « vendeur » que la concurrence !).

Fort heureusement, certains industriels ont fini par agir sur ce point et désormais, on trouve de plus en plus de produits d’hygiène, soin et de cosmétiques « allégés » de leurs emballages inutiles, tels que le dentifrice ou certaines gammes de maquillage vendus en grande surface par exemple, délestés de quelques couches de carton et de plastique inutile.

S’il vous apparait complexe de ne consommer que des produits pas ou peu emballés, privilégiez alors les emballages en carton recyclable (ou fabriqués à partir de matières déjà recyclées). 

Cela diminuera ainsi votre impact écologique et, en marquant, auprès des industriels, un véritable intérêt de la part des consommateurs envers ce type d’emballage, il est à espérer que cela les incitent ainsi à repenser leurs packagings de manière durable…

Choisissez des produits rechargeables et réutilisables

Tout comme pour le sur-emballage, certains produits sont aujourd’hui proposés en formats rechargeables et réutilisables. C’est notamment le cas des savons liquides ou bien encore des gels douches. 

Le principe : vous n’achetez qu’une seule fois le produit dans son emballage « traditionnel » et, les fois suivantes, vous n’avez ainsi plus qu’à acheter les recharges de ce même produit.

Avec un gain de matières plastiques pouvant aller jusqu’à plus de 70% par rapport à l’emballage classique, vous aurez non seulement la satisfaction de faire une bonne action pour la planète, mais en plus de cela, vous vous y retrouverez très certainement niveau budget car, bien souvent, le prix des recharges est (un peu) moins cher que celui des emballages classiques.

Privilégiez les accessoires et les produits recyclables et écoresponsables 

Un dernier point qui vous permettra d’affirmer vos valeurs éco-responsables sera de vous débarrasser d’un certain nombre d’accessoires et de produits dont la filière de recyclage n’est pas (ou mal) assurée à l’heure actuelle, au profit de matériels éco-conçus.

Distributeurs et porte-savons, brosses à cheveux ou bien encore brosses à dents sont aujourd’hui proposés en matière bambou, une matière à la fois esthétique et respectueuse de l’environnement.

Résistant, peu énergivore et absorbant une grande quantité de dioxine de carbone, le bambou produit 2 fois plus d’oxygène que tout autre arbre, ce qui fait de lui un allié de poids face à la déforestation grandissante.

Sa culture, qui ne nécessite aucun engrais, préserve la biodiversité immédiate de ses champs de cultures, ce qui le rend attractif à tous points de vue pour les agriculteurs qui le cultivent ou qui se situent à proximité.

Conscients des enjeux sociétaux et environnementaux, les industriels fabricants de ces nouveaux produits écologiques utilisent du bambou naturel non-traité et, pour un certain nombre d’entre eux, certifié « Panda friendly », c’est-à-dire issu d’une variété de bambou que les pandas ne consomment pas.

Avec plus de 5 milliard de brosses à dents qui se retrouvent chaque année dans la nature et les océans, les brosses à dents en bambou, 100% recyclables et compostables représentent donc une belle alternative afin de diminuer notre impact sur l’environnement. 

Ne vous mettez pas la pression !

A présent que vous en savez un peu plus sur les diverses façons, depuis votre salle de bain,  d’agir pour la planète, sachez que chaque petit geste, aussi infime soit-il, est toujours ça de gagné et qu’il n’y a rien que vous ferez en vue de réduire votre impact environnemental qui ne sera pas utile pour préserver notre biodiversité.

Alors ne vous mettez pas la pression, soyez détendu et en phase avec vos convictions écocitoyennes, cela sera déjà bien suffisant pour vous lancer dans votre nouvelle vie d’éco-consommateur averti !